Our Opinion

Vision macro-économique

Juillet 2022

Aujourd’hui, nous revenons sur un premier semestre historiquement médiocre : ce fut l’un des pires semestres de ces dernières décennies, tant pour les marchés actions que pour les marchés obligataires. Pour les gestionnaires d’actifs, “Il n’y a pas de place pour se cacher” a été le fil conducteur ces derniers mois. Au cours du mois passé également, il y a eu des ventes massives sur les bourses.

Vision macro-économique

Avril 2022

Maintenant que la guerre en Ukraine s’enlise, l’impact économique se fait de plus en plus sentir. Les sanctions européennes se durcissent et la pression sur les prix de l’énergie et sur les chaînes d’approvisionnement mondiales alimentent encore l’inflation. Les banques centrales poussent désormais à des interventions très fortes, malgré les risques sur la croissance. La Fed devrait relever son taux directeur de 2,5 % cette année. La BCE pourrait suivre en décembre avec une première hausse des taux.

Vision macro-économique

Mars 2022

Nous vivons dans un monde différent depuis le 24 février. L’invasion russe de l’Ukraine entraîne non seulement une catastrophe humanitaire, mais constitue également un tournant géopolitique majeur dans l’histoire mondiale récente. De plus, il ne fait aucun doute que la guerre aura également un impact sur la croissance économique, notamment en Europe.

Vision macro-économique

Février 2022

Après une période de croissance quasi constante, les marchés boursiers ont dû faire face ces dernières semaines à une forte baisse. Au cours des prochains mois, il faudra être attentif principalement à l’évolution de l’inflation et son impact sur les taux d’intérêt à court et à long terme. L’inflation devrait toujours avoir certaines composantes structurelles, mais s’atténuera progressivement une fois que les effets de la réouverture post COVID auront disparu. Dans le même temps, l’économie continue de tourner à plein régime.

Vision macro-économique

Janvier 2022

Si l’on regarde l’année écoulée, une conclusion s’impose : 2021 restera dans l’histoire comme une année boursière au cours de laquelle les indices ont très bien performé alors qu’il y a eu de nombreux changements de tendance sous-jacente tout au long de l’année. Pour 2022, nous prévoyons que la hausse de l’inflation entraînera des hausses de taux d’intérêt, en particulier aux États-Unis. En Europe, la BCE restera probablement encore dans l’expectative cette année.

Bulletins d’information 2021

Vision macro-économique

Décembre 2021

La volatilité des marchés a considérablement augmenté ces dernières semaines, les indices boursiers mondiaux perdant environ 5 à 6 %. Nous voyons deux principales raisons à cela. D’une part, le nouveau variant Omicron alimente les craintes d’une nouvelle flambée de la pandémie, d’autre part, l’inflation atteint actuellement des niveaux record aux États-Unis et en Europe. Le risque n’est pas négligeable que les banques centrales soient en conséquence enclines à durcir leur politique monétaire.

Vision macro-économique

Novembre 2021

Si nous avons préféré rester prudents le mois passé, nous pouvons maintenant le confirmer définitivement : les entreprises américaines, mais aussi européennes, ont enregistré de très bonnes performances au cours du troisième trimestre. Ces fortes performances sont d’autant plus frappantes que les données macro-économiques mondiales ont été moins bonnes qu’espéré.

Vision macro-économique

Octobre 2021

Vous n’avez certainement pas pu l’ignorer ces dernières semaines : la forte hausse des prix de l’énergie a provoqué des agitations un peu partout dans le monde et alimente désormais également les craintes d’une augmentation forte et durable de l’inflation. A court terme, ces craintes sont bien sûr justifiées, mais à moyen terme, il reste à savoir si cette inflation croissante s’avérera réellement structurelle. Entre-temps, les taux d’intérêt à long terme – certainement aux États-Unis – ont repris leur tendance à la hausse.

Vision macro-économique

Septembre 2021

Les marchés boursiers mondiaux continuent de bien performer, mais cette tendance globale positive masque des différences importantes entre secteurs et facteurs sous-jacents. Après le rallye des 15 derniers mois, nous voyons aujourd’hui de plus en plus de rapports financiers indiquant qu’une correction sérieuse pourrait être imminente. Des éléments imprévus peuvent bien sûr survenir et des prises de bénéfices sont toujours possibles, mais sur base des informations d’aujourd’hui nous ne nous attendons pas à un autre crash.

Vision macro-économique

Juillet 2021

Maintenant que la vaccination se poursuit – surtout en Europe – à un rythme soutenu, nous regardons toujours l’avenir économique avec confiance. Les marchés d’actions européens et américains continuent d’afficher d’excellentes performances et il semble de plus en plus probable, qu’après une reprise courte et temporaire, nous n’assisterons pas à une hausse structurellement forte de l’inflation dans les années à venir. Notre conseil reste donc toujours positif vis-à-vis des marchés actions.

Vision macro-économique

Juin 2021

Les campagnes de vaccination battent désormais leur plein en Europe également, et les mesures de relance budgétaire et monétaire se poursuivent sans relâche. La solide relance économique dont nous rêvons semble désormais se concrétiser. En attendant, pour la première fois depuis des années, on parle à nouveau d’une inflation digne de ce nom. Cependant, nous nous attendons à ce qu’il s’agisse d’un phénomène temporaire.

Vision macro-économique

Mai 2021

Maintenant qu’une grande partie de la population américaine a déjà reçu sa première dose de vaccin et que la campagne de vaccination en Europe atteint progressivement sa vitesse de croisière, l’espoir mondial grandit pour une reprise économique solide et accélérée. Les bénéfices des entreprises remarquablement élevés aux États-Unis et (dans une moindre mesure) également en Europe continuent de faire grimper les marchés boursiers à l’échelle mondiale.

Vision macro-économique

Mars 2021

Au cours des dernières semaines, les marchés ont été captivés par la hausse soudaine des taux d’intérêt et une étonnante rotation sectorielle. Les rendements américains à 10 ans ont dépassé 1,6 %, tandis que les valeurs technologiques ont baissé et que les valeurs cycliques se sont redressées. L’amélioration des perspectives de croissance et la crainte croissante de l’inflation sont à l’origine de ce renversement de tendance.

Vision macro-économique

Février 2021

Le mois de janvier a connu quelques mouvements de cours, mais le sousjacent n’a pratiquement rien changé d’un mois à l’autre. De nouveaux records ont été établis et, dans
le même temps, la peur de l’inflation augmentait progressivement.

Vision macro-économique

Janvier 2021

Les marchés financiers continuent à bien se comporter, les investisseurs comptant sur une normalisation de l’économie une fois que les campagnes de vaccination à grande échelle auront atteint leur vitesse de croisière. De plus, on s’attend à ce que les taux d’intérêts restent bas pendant une longue période, ce qui poussera de nombreux investisseurs à se tourner vers des placements plus risqués en actions et en crédit.

Bulletins d’information 2020

Vision macro-économique

Décembre 2020

Les marchés ont réagi avec euphorie à l’annonce des vaccins efficaces et les bourses du monde entier ont explosé, établissant de nouveaux records sur plusieurs indices américains. En outre, les élections présidentielles américaines vont trouver leur épilogue.

Vision macro-économique

Novembre 2020

Depuis la semaine dernière, plusieurs incertitudes se sont dissipées pour le marché boursier. L’indice VIX, souvent appelé l’indicateur de la peur, a même chuté d’un niveau de 40 à la petite vingtaine depuis la fin du mois d’octobre. Plusieurs indices boursiers, comme l’américain S&P 500, ont établi de nouveaux records. Les bourses européennes ont également connu une progression significative ces dernières semaines, mais aucun nouveau record n’a encore été établi.

Vision macro-économique

Octobre 2020

En septembre, la nervosité du marché s’est accrue, entraînant une plus grande volatilité des prix. Les valeurs technologiques en particulier, mais aussi les actions financières et le secteur de l’énergie étaient (à nouveau) à la vente.

Vision macro-économique

Septembre 2020

En août, nous avons vu les marchés continuer à monter, en particulier aux États-Unis, et même l’indice S&P 500 a établi un nouveau record. Cependant, début septembre, les marchés et plus particulièrement les valeurs technologiques, qui étaient difficiles à suivre en août, ont connu une belle correction.

Bulletins d’information 2019

Vision macro-économique

Q4 2019

Tous ceux qui pensaient que les marchés financiers se calmeraient pendant les mois d’été, en ont eu pour leurs frais. Les marchés boursiers et obligataires ont connu d’énormes mouvements de prix. Et parce qu’il s’est passé tant de choses, notre mise à jour trimestrielle arrive un peu plus tôt que d’habitude.

Vision macro-économique

Q3 2019

Au deuxième trimestre, les marchés ont été influencés par les politiques changeantes des banques centrales, les tweets du président américain Trump, les hauts et les bas du différend commercial entre les Etats-Unis & la Chine et les chiffres macroéconomiques globalement plus faibles. En fin de compte, la perspective d’une à trois réductions des taux d’intérêt américains et de la reprise des négociations entre la Chine et les États-Unis a prévalu ce qui a permis aux marchés boursiers américains d’établir de nouveaux records. La correction du marché de fin 2018 a donc été complètement oubliée.

Vision macro-économique

Q2 2019

Le premier trimestre de 2019 a été l’un des meilleurs de la dernière décennie sur les marchés boursiers. Compte tenu de l’énorme incertitude qui règne parmi les investisseurs à la fin de 2018, peu d’entre eux auraient osé espérer une telle reprise. Le redressement de la Réserve Fédérale, la conviction que les échanges commerciaux entre la Chine et les États-Unis vont bon train et la preuve que le gouvernement chinois est prêt à intervenir tant sur le plan budgétaire que sur le plan monétaire si nécessaire, ont permis de renverser la tendance du marché. Cependant, il est indéniable que la plupart des indicateurs économiques du premier trimestre indiquaient clairement un ralentissement mondial de la croissance, en particulier en Europe. Cela a entraîné une baisse générale des taux d’intérêt et, aux États-Unis, il y a même eu une inversion de la courbe des taux d’intérêt, ce qui a provoqué des craintes temporaires (injustifiées) de récessions. Nous attendons maintenant avec impatience la saison des résultats qui débutera mi-avril.

Vision macro-économique

Q1 2019

Pour de nombreux investisseurs, 2018 est une année à oublier au plus vite. Presque toutes les catégories d’actifs ont diminué, à l’exception des obligations d’État peu attrayantes, tandis que la volatilité est réapparue après des années d’absence. Surtout au cours du mois de décembre, traditionnellement plutôt calme, les mouvements de prix (et les pertes) ont été très marqués.

Bulletins d’information 2018

Vision macro-économique

Q4 2018

Le calme relatif qui a régné cet été sur les marchés financiers est définitivement révolu. La crise politique se ravive en Italie, tandis qu’outre-Atlantique, la hausse du taux de long terme échauffe les esprits. Au début du quatrième trimestre, les principaux indices ont perdu quelques pour cent. Le ton est-il donné pour le reste de l’année, ou s’agit-il seulement d’un énième creux temporaire ? Quoi qu’il en soit, nous gardons certains éléments à l’oeil pour ajuster notre stratégie en cas de besoin dans les semaines et les mois qui viennent.

Vision macro-économique

Q3 2018

Sur les marchés financiers, la période estivale est en général relativement calme. Cependant, vu les innombrables défis qui sont à venir, les prochains mois risquent fort de ne pas respecter la tradition. La guerre commerciale, en particulier, a donné fin juin des sueurs froides à de nombreux observateurs. Entre-temps, l’UE et les États-Unis ont conclu un accord qui doit atténuer les tensions entre Bruxelles et Washington sur le plan commercial. Entre les États-Unis et la Chine, en revanche, l’escalade n’est pas exclue.

Vision macro-économique

Q2 2018

L’année a commencé dans un climat de panique, personne ne le niera. Les marchés ont été surpris par de fortes baisses de cours, une hausse des taux de long terme et une volatilité soudainement accrue. Pour la première fois depuis longtemps, les investisseurs ont été confrontés à l’incertitude. Si les nuages se sont dissipés ces dernières semaines, on ne peut en dire autant de la situation géopolitique ni des risques de guerre commerciale. Entre-temps, les investisseurs attendent impatiemment la saison des résultats, et les premiers chiffres incitent à l’optimisme.

Vision macro-économique

Q1 2018

Que nous réserve 2018 ? Les marchés vont-ils continuer sur la même voie qu’en 2017 ou faut-il s’attendre à ce que la tendance s’inverse ?
De toute évidence, 2018 débute sous les meilleurs auspices car, selon nous, de nombreux indicateurs macro sont au vert pour ce premier trimestre.
L’expansion économique, qui entame sa dixième année consécutive, devrait se poursuivre en 2018. C’est en tout cas ce que permettent d’anticiper les indicateurs actuels.